Ciclop

Ciclop

19 rue du Colvert
27100 Val de Reuil Plan

E-mail
Appeler
Itinéraire

CICLOP est l'acronyme de "Conseil et Ingénierie auprès des Collectivités Locales et Opérateurs Publics". Notre métier est d'accompagner les collectivités et donneurs d'ordres publics (Communes, Communautés de Communes, Communautés d'Agglomération, Conseils Généraux, Conseils Régionaux, Etablissements Publics de Coopération Intercommunales, Etablissements publics de santé ...) dans l'élaboration et le suivi de leurs projets immobiliers structurants (Groupes scolaires, Bibliothèques, Centres de Loisirs, Bureaux administratifs, Equipements sportifs, Salles de spectacles, Equipements de loisirs, Maisons pluridisciplinaires de santé, centres hospitaliers, EHPAD ...). Ce métier est dénommé "Assistant à maîtrise d'ouvrage". En effet, dans un contexte règlementaire dense (règles d'urbanisme, règlementations thermiques, accessibilité des personnes handicapées, amiante, code des marchés publics...) les maîtres d'ouvrage doivent disposer de compétences aiguisées dans l'ensemble de ces domaines pour s'assurer de la réussite de leur projet et ce à chaque phase de l'opération. En phase de programmation: Le maître d'ouvrage doit définir les ambitions précises du projet afin de permettre au maître d'œuvre (architectes, bureaux d'études...) de concevoir un ouvrage répondant précisément à sa demande en respectant le budget alloué. Il lui est donc nécessaire pour cela de définir le programme de l’opération (technique et fonctionnel) avec des données économiques les plus réalistes possibles. En effet, une sous évaluation de l’opération risque d’aboutir soit à un non respect du besoin initial, soit à une dérive des coûts en cours d’opération. A contrario, une surévaluation risque d’aboutir à un projet dispendieux, préjudiciable aux finances publiques. En phase consultation des intervenants : Afin de concevoir le projet, le maître d’ouvrage doit s’entourer d’un certain nombre d’intervenants incontournables de l’acte de construire : architectes, bureaux d’études techniques, géomètre, géotechniciens, bureau de contrôle, coordinateurs sécurité, diagnostiqueurs divers… Afin que chacun de ces intervenants exécutent leurs missions comme attendu, il est impératif pour le maître d’ouvrage de rédiger des cahiers des charges les plus précis possibles, tout en respectant le cadre règlementaire imposé par le code des marchés publics. En phase d’études : Le maître d’ouvrage a en premier lieu la charge de vérifier la conformité du projet du maître d’œuvre vis-à-vis du programme initialement défini. Il doit ainsi procéder à l’analyse du projet à chaque phase d’étude (Esquisse, APS, APD, PRO) et faire valider par l’instance décisionnaire la poursuite ou non du projet en fonction des différentes évolutions rencontrées. Il doit également coordonner les différents intervenants précédemment énoncés de manière à respecter le planning général de l’opération. En phase d’appel d’offres travaux : C’est lors de cette phase critique de l’opération que les entreprises qui exécuteront les travaux sont sélectionnées. Il convient donc pour, le maître d’ouvrage, de s’assurer que la procédure sera conduite de manière à retenir les meilleures entreprises. Il est également nécessaire pour le maître d’ouvrage de s’assurer du respect de la procédure, celle-ci devant être réalisée en conformité avec le code des marchés publics, de façon à s’affranchir d’un éventuel recours d’un candidat évincé. En phase travaux : Le maître d’ouvrage doit s’assurer du respect contractuel des interventions des entreprises et des prestataires intellectuels, de l’élaboration en temps et heure des éventuels avenants, du règlement des intervenants dans les délais règlementaires. Ainsi, le chantier se déroulera dans les meilleures conditions, sans que le maître d’ouvrage ne soit considéré comme responsable d’éventuels dysfonctionnements. En phase de réception des ouvrages : Cette phase est le moment clé où s’effectue le transfert de responsabilité entre les intervenants du chantier et le maître d’ouvrage. Il s’agit du moment ultime où le maître d’ouvrage doit vérifier la conformité des dispositions prévues au programme initial. Une inspection minutieuse doit donc être réalisée. En fonction de l’état de réalisation des travaux, le maître d’ouvrage doit décider ou non de la réception des travaux, avec ou sans réserves. En phase de mise en service et de période de garantie : Il s’agit de la phase de rodage, ou les utilisateurs vont commencer à solliciter le bâtiment. Bien que les essais aient pu être réalisés lors des phases de réception, il est encore possible que des dysfonctionnements apparaissent. Il est alors du ressort du maître d’ouvrage de consigner l’ensemble de ces dysfonctionnements et de solliciter Maître d’œuvre et Entreprises pour que ces désordres soient résolus dans les délais les plus brefs et en limitant l’impact sur l’usage du bâtiment. L’implication du maître d’ouvrage en terme technique, organisationnel, et financière est donc primordiale pour la réussite de l’opération et tout au long de celle-ci. Les maîtres d’ouvrages peuvent ainsi assurer seuls l’ensemble des missions décrites ci dessus, mais bien souvent, ils ne disposent pas de moyens humains en nombre suffisant et disposant des compétences techniques et organisationnels nécessaires pour assurer ce suivi. Il leur est ainsi possible d’externaliser tout ou partie de ces tâches en faisant appel à un assistant à maîtrise d’ouvrage. CICLOP est celui là, ainsi présent à leur côté, pour professionnaliser l’exercice du rôle du maître d’ouvrage. Le rôle de maître d’ouvrage ne s’improvise pas. Maître d’ouvrage c’est un métier.

Ciclop

nicolas Rousselin

SARL

78867635100026

nicolas rousselin